Pourquoi choisir un escalier escamotable ?

Vous cherchez à accéder à votre grenier ou vos combles sans investir dans un escalier fixe ? Pensez à l’escalier escamotable ! Il facilite l’accès à des pièces peu fréquentées (combles, grenier…) en toute sécurité. Economique, peu encombrant c’est une aussi solution facile à mettre en œuvre ! Idéal pour relier des pièces peu utilisées au reste de la maison.

Un escalier peu encombrant qui sait se faire discret

Un escamotable est pratique lorsque vous avez besoin d’un escalier sans avoir la place de le poser. Cet escalier gain de place est en effet généralement destiné à relier un grenier ou des pièces surélevées non aménagées. Son principal atout :  le peu de place qu’il prend pour son installation et surtout pour son utilisation.

Seule une petite ouverture de 60 x 120 cm dans le plancher est nécessaire pour la pose. Ensuite, une fois déployé, il ne prendra pas plus de place qu’une simple échelle lors de son utilisation.

Ce type d’escalier est aussi discret que pratique.  Pour vous en servir, il suffit de le tirer la trappe et de le déplier ! Une fois utilisé, il se replie simplement et se range dans son caisson. Seule la trappe reste visible. L’espace au sol est ainsi complètement libéré.

escalier escamotable
Escalier Escamotable ISOLANT, Gimm Menuiseries.

Plus sûr qu’une simple échelle !

L’escamotable est un produit beaucoup plus sécurisant qu’une simple échelle. Il est disponible en différentes versions : pliante, en accordéon ou télescopique. C’est toutefois dans le premier cas qu’il est le plus rigide et donc le plus stable. Pour un meilleur maintien au sol, des sabots antiglisse peuvent équiper l’escalier. Certains modèles sont même pourvus d’une main courante sur le haut des marches permettant une montée et une descente plus rassurante.

En contrepartie, il est cependant recommandé de ne pas utiliser un escamotable avec des charges trop lourdes. La charge maximale conseillée est généralement de 150 kg.

Un escalier gain de place performant

Pratique certes, mais aussi isolant ! Les escamotables fournissent différents niveaux d’isolation, car la performance thermique varie en fonction de l’épaisseur de la trappe. Celle-ci est généralement comprise entre 20 mm et 70 mm. Pour connaitre cette performance, on observe le coefficient U. Mais aussi la trappe elle-même ! Plus elle est épaisse, plus la valeur du coefficient est faible. L’escamotable est alors plus isolant et permet de limiter les déperditions de chaleur.

A noter que certaines trappes sont également équipées de joints périphériques qui permettent une meilleure perméabilité à l’air. Un point non négligeable lorsque l’escalier a pour but de relier une pièce non occupée et non chauffée, comme un grenier !

Escalier escamotable Escalier escamotable Escalier escamotable
SELECTION, U : 1,33 W/m².K Gimm Menuiseries ISOLANT, U : 0,62 W/m².K Gimm Menuiseries OPTIMAX, U : 0,49 W/m².K Gimm Menuiseries

Un bon rapport qualité/prix

Pour finir, il ne faut pas oublier son côté économique. A l’inverse d’un escalier traditionnel, pas besoin de métrage, de plan et donc de l’intervention d’un expert ! Moins cher à l’acquisition, l’escamotable se posera également sans l’intervention d’un artisan. Encore des économies supplémentaires.

En résumé, l’escamotable est bien le compromis idéal pour atteindre occasionnellement des pièces surélevées et ce au meilleur prix.

 

Mais qu’est-ce qu’un escamotable ?

Différent d’un escalier classique, l’escamotable partage cependant avec lui des éléments communs comme les marches, les limons, la trémie et sur certains modèles la main courante. Il possède aussi des éléments propres à son statut d’escamotable, comme le caisson et la trappe d’accès.

  • Les marches. Indispensables à l’utilisation de l’escalier pour assurer la montée et la descente, ce sont les surfaces planes sur lesquelles le pied vient se poser. On en compte généralement 12 sur les escamotables standard.
  • La trémie (ou chevêtre). Que nous parlions d’escalier classique ou d’escamotable, la trémie est un élément important. C’est l’ouverture dans la dalle supérieure qui permet le passage de l’escalier escamotable. Et attention, petite nuance ! On parlera plutôt de chevêtre lorsque l’ouverture est pratiquée dans un plancher bois.
  • Le caisson. Il s’agit de la partie dans laquelle vient se ranger l’escalier lorsque l’on ne l’utilise pas, souvent réalisée en Sapin.
  • La trappe. Elle permet de mettre en position l’échelle (repliée ou dépliée). C’est elle qui reçoit l’isolant.
  • La perche. Elle équipe ces escaliers pour une manipulation plus simple et plus facile.
  • Le loqueteau. En métal ou en plastique, il assure la fermeture.

Comment installer un escamotable ?

Dans un premier temps, il est important de repérer le lieu où sera fixé l’escamotable. Mais également de vérifier que l’espace est suffisant pour que son utilisation ne pose pas de problème. Ensuite, il suffit de prendre les dimensions de votre trémie en mesurant la longueur, la largeur, l’épaisseur et de vérifier les angles (90°). A la réception de votre escamotable, il ne vous restera plus qu’à le poser. Pour cela, fixez le caisson, puis la trappe et enfin l’escalier à la trappe.
Alors, convaincu par l’escamotable ? Retrouvez l’offre escalier escamotable GIMM Menuiseries ainsi qu’une offre complète d’escaliers Gain de place standard ou sur-mesure pour répondre à tous vos besoins.
Plus d’informations sur les Escamotables et les escaliers Gain de place GIMM Menuiseries